Quelle est la philosophie qui sous tend la pratique du yoga ?

les 8 membres du yoga

C’est une philosophie transformative dont le corps est le temple et où se déroule la transformation. 

Avec le raja  yoga (voir les autres yogas) , la conscience de son corps devient le support d’un mental apaisé apte à la méditation.

A l’origine, il y a deux ouvrages qui fonctionnent en binôme et sont le socle du Raja yoga :

  • Le sâmkhya, oeuvre philosophique et théorique qui date à peu près du 2eme siècle avant notre ère et…
  • Les Yoga Sutras de Patanjanli qui sont le versant pratique ou incarné de la philosophie du yoga. Sutras veut dire «  versets » . Les Yoga Sutras sont donc la codification de la pratique du yoga. Le yoga est une des émanations tardives de l’hindouisme. 

Plus tard, au 15 eme siècle un troisième ouvrage viendra terminer de codifier la pratique  :  Hata Yoga Pradipika.

Je vais parler ici plus précisément du socle :  le duo Samkhya et les Yoga Sutras qui sont pour toutes les pratiques de yoga actuelles, les piliers philosophiques et techniques.

Le postulat du Samkhya, c’est que nos vies sont jalonnées de souffrances : souffrances physiques et souffrances psychiques.

En voulant fuir la souffrance, l’homme va projeter son désir de bonheur dans dans la satisfaction de ses désirs, qu’il tente inlassablement  de satisfaire. Mais les désirs sont sans fin. Car un désirs satisfait enentreaîne un nouveau,  faisant vivre l’homme dans une frénésie et un inquiétude permanente, en quête d’un prochain désir à assouvir. C’est un puit sans fond.

Petite parenthèse :  dans la philosophie hindouiste, c’est ainsi qu’a commencé le phénomène des réincarnations :  le karma.

Chaque désir de l’homme soulagé, en entraîne un nouveau. Et c’est la Roue de la Loi du Karma qui se met à tourner pour l’homme…  Et comme une vie ne suffit pas à récolter les fruits de ses actions, (bonnes ou mauvaises), l’homme est condamné à revenir sur terre pour récolter les fruits de ses vies antérieures, bonnes ou mauvaises, c’est ce que les hindouistes nomment le karma !

La libération

 Le Samkhya propose de se libérer de cette répétition, de sortir de cette logique dans laquelle l’agitation du mental plonge l’homme.

Pour cela l’homme utilisera le yoga : 

Le yoga c’est donc une méthode de mise en pratique de la philosophie du Samkhya. Le Samkhya a la particularité d’analyser rationnellement la réalité, de la catégoriser. Dans le Samkhya, la conscience supérieure « Purusha »  et la nature « Prakriti » vont donner naissance à 25 principes actifs : les Tatvas. Ces 25 Tatvas sont comme autant de réalités de l’homme, que celui ci va apprendre à maîtriser.

Le yogi va donc commencer par observer son mental, apprendre à le connaître et tenter de le maîtriser.

A force de travail, il va calmer ses pensées et les désirs qui en découlent. 

Il va enfin expérimenter le contentement, se libérer des carcans, des dogmes, de la répétition  et qui sait peut-être… de la réincarnation !

On appelle ça :  rompre le cycle des Samsâra (les vies et les renaissances) pour retourner à la Pure Conscience, le Purusha.

Les Yoga Sutra (versets) de Pantanjali sont le livre de la mise en oeuvre du yoga : relation à soi, relations aux autres, pratiques des asanas, respirations. Les Sutras de patanjali sont indissociables du Samkhya et réciproquement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *